A la une

lundi 1 février 2021

Bouygues Bâtiment Île de France désigné lauréat pressenti pour réaliser la transformation de la Gare du Nord !

Dans la continuité des étapes administratives et un mois après le dépôt du permis de construire modificatif, StatioNord a désigné Bouygues Bâtiment Ile-de-France « constructeur pressenti », au terme d’une procédure d’appel d’offres longue et exigeante, pour mener à bien le projet de transformation de la plus grande gare d’Europe. Le choix du constructeur marque une étape majeure, qui fait entrer le projet dans sa phase opérationnelle. Les travaux préparatoires ont débuté en juillet dernier et cette nouvelle étape doit permettre d’ouvrir une phase d’étude, puis de donner le coup d’envoi des travaux d’envergure.

 

Bouygues : la garantie d’un chantier exemplaire et d’une construction durable

« Nous nous félicitons du choix de Bouygues Bâtiment Ile-de-France qui fait suite à une consultation exigeante menée pendant plus d’un an. StatioNord souhaite s’appuyer sur un major de la construction, une entreprise expérimentée habituée des grandes opérations, reconnue pour la tenue exemplaire de ses chantiers. » - Aude Landy-Berkowitz – Présidente du directoire de StatioNord

Bouygues Bâtiment Ile-de-France possède une solide expérience dans la réalisation de grandes opérations et le management de projets complexes en site occupé, générant peu de nuisances. Cela doit permettre à la gare du Nord de rester pleinement opérationnelle toute la durée des travaux. Pour cela, StatioNord souhaite un chantier exemplaire, qui réduit au maximum l’impact sur le quotidien des usagers et des riverains. StatioNord place les sujets suivants au coeur de ses préoccupations : 

• Le maintien de l’ensemble des accès et des cheminements dans la gare
• Un planning opérationnel précis et des horaires adaptés
• Un modèle de construction ayant recours aux filières sèches
• Des aires de livraison et une plateforme déportée
• La réduction des nuisances acoustiques
• La propreté de l’espace publique

La filiale de Bouygues Construction est également un acteur majeur de la construction durable, qui intègre une dimension sociale, sociétale et environnementale dans toutes ses activités. L’expertise et le professionnalisme de ses équipes dans les domaines de l’innovation, des exigences environnementales en font une entreprise reconnue et exemplaire.

Bouygues Bâtiment Ile-de-France donnera ainsi vie à un projet à grande ambition environnementale, en convergence avec les objectifs du plan climat de Paris. Un bâtiment bas carbone, grâce à des méthodes de construction innovantes (matériaux utilisés, choix des filières d’approvisionnement, énergies renouvelables, bâtiment intelligent…).

Stationord et Bouygues Bâtiment Ile-de-France entrent dans une phase d’études avec pour volonté de signer le marché de travaux dans les prochains mois.

StatioNord souhaite poursuivre et renforcer le dialogue en s’appuyant notamment sur un référent chantier, une communication continue sur les réseaux sociaux, une maison du projet, une signalétique adaptée et évolutive, des temps d’échange directs avec les usagers, les habitants, associations et partenaires.

 

Un projet créateur d’emploi, en phase travaux et après

Le chantier génèrera à lui seul environ 450 emplois pendant 4 ans. Les recrutements seront faits en liaison avec les agences locales pour l’emploi dont certains s’inscrivant dans un process de réinsertion sociale.

Afin de favoriser l’emploi et combattre l’exclusion, Le maître d’ouvrage a décidé d’intégrer dans ses différents marchés une clause obligatoire d’insertion par l’activité économique. Ainsi, L’entreprise devra réaliser une action d’insertion qui permette l’accès ou le retour à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles particulières.

Une étude réalisée par Mall & Market en amont du projet a prévu la création de 1800 emplois lors de la phase d’exploitation de la gare, qui ne se substitueront pas à ceux existants dans le quartier.

 

Un calendrier tenu : objectif JO de 2024

Le projet suit son cours et entre ainsi dans sa phase opérationnelle, avec pour objectif un calendrier tenu, permettant la livraison des espaces utiles aux voyageurs d’ici aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, et une inauguration de la gare entièrement rénovée en 2025. Deux étapes intermédiaires viendront ponctuer cette rénovation, d’une part l’amélioration des liaisons verticales entre la gare RER souterraine et la gare en surface dès 2022, et d’autre part la reconfiguration du terminal Eurostar, pour la coupe du monde de Rugby de 2023.

Le calendrier précis des travaux :

  • Fin de l’hiver : réduction de la gare routière pour aménagement de sa partie nord
  • Printemps 2021 : démarrage des travaux principaux pour la réalisation du nouveau bâtiment (renforcement des fondations de la gare)
  • Deuxième semestre 2021 : démarrage des travaux d’extension du terminal transmanche
  • Fin 2022 : fin des travaux en interface avec les voies ferrées (passerelles, extension de la dalle du rez-de-chaussée haut) et des circulations verticales entre les gares de surface et souterraine
  • Premier semestre 2024: mise en service des espaces voyageurs du nouveau hall des départs (avant les Jeux Olympiques de 2024)
  • De fin 2024 à début 2025 : aménagement intérieur des étages supérieurs

 

Téléchargez le communiqué de presse (ici)